Cette collection regroupe les plantes qui ne produisent pas de fleurs ni de graines, mais dont le cycle de reproduction fait intervenir la dispersion de spores.

Ces spores, qui donnent ensuite lieu à une phase de reproduction sexuée en milieu aquatique, sont émises par les feuilles ou les tiges.

Les fougères proprement dites peuvent être reconnues grâce à la présence de sporanges sur leur face inférieure, mais aussi au développement particulier de leurs feuilles, que l’on nomme des frondes, en forme de crosse qui se déroule. Outre les fougères-aigle, polypodes et autres polystics, très communes en sous-bois tempérés, ou les fougères arborescentes, fougères corne d’élan ou nid-d’oiseau des zones tropicales ce groupe comprend des curiosités telles les marsilées des zones marécageuses et à l’aspect de trèfles à quatre feuilles,  les azollas et salvinias, minuscules et flottant à la surface des eaux, et les lianes du genre Lygodium.

Les psilotes se développent en tiges ramifiées sans feuilles le long desquelles apparaissent des groupes de trois sporanges sphériques et jaunes. Ils sont  regroupés dans la même classe que les ophioglosses, petites plantes réduites à une feuille élargie enveloppant un amas de sporanges en massue fréquentant les milieux temporairement humides.

Les prêles, reconnaissables à leur tiges constituées de segments emboités et à leur sporanges groupés en épis au sommet des tiges, sont aussi inclues dans ce groupe. 

Les sélaginelles, à aspect de mousses et dont les sporanges sont groupés à la surface de petites feuilles spécialisées, représentent dans nos collections le groupe des lycopodes